Dutronc, la vie malgré lui…

Dans l’éclair d’un claquement de doigt, d’un mouvement de hanche un peu heurté, il y a 50 ans, Jacques Dutronc est devenu une idole. En quelques mois, il a vendu plus d’albums que la Callas ou Piaf dans toute leur vie. Comme les brandons d’un feu de brindilles qui luisent une nuit d’été et qui aurait du s’éteindre en montant vers les étoiles. Mais Dutronc a duré, son succès parti comme une trainée de poudre est vite devenu le tourbillon d’une vie son vertige nourricier.

Depuis 50 ans il jongle comme il peut avec cette gloire qu’il sait pleine de baumes et de poisons. Pour se protéger il a fait de l’esquive sa meilleure protection. Au risque de nous égarer, mais avec la conviction de toujours nous rassembler derrière les notes de ses refrains.

Pour comprendre Dutronc il faut s’interroger, se demander comment procéder pour approcher cette liberté qui le définit si bien. Cette mésange qui volette et qu’on ne peut saisir qu’au risque de la tuer. Soyons honnête, on ne capturera pas Dutronc pour le mettre en film. Mais on peut s’en approcher au plus près pour comprendre que le chanteur, l’acteur aura mis presque toute une vie pour s’accepter, pour vaincre la douleur sourde du doute. Et comprendre qu’à l’origine est son talent. 

Documentaire
Portrait
Réalisateur: 
Frédéric Brunnquell
Diffuseur: 
France 3
Date: 
2017
Durée: 
103'

Programmes récents